15 January 2019

Rāmen Bowl

Rāmen Bowl est une petite échoppe à rāmen (nouilles en bouillon) qui s’est récemment installée au 44, rue de Ponthieu.
Le menu est bref et sans chichis, avec des grands classiques. À noter le menu du midi à 13,90 €, avec trois gyōza (raviolis japonais) de bonne facture, croustillants à l’extérieur et tendres à l’intérieur, et un bol de rāmen au choix.



Verdict : le bouillon était légèrement trop salé ; l’œuf mollet absolument délicieux. Les champignons au premier plan étaient assez étonnants.

31 December 2018

Ji Xiang Express

Pékin a beau être la capitale de la Chine, il y a peu de restaurants de spécialités pékinoises à Paris. Ji Xiang Express (12, rue Saulnier) nous propose des plats de Tiānjīn, ville portuaire située à une centaine de km de Pékin : briochettes gǒubùlǐ, diverses sortes de brochettes, ainsi que plus généralement des plats du Nord-Est de la Chine.

J'ai pris des aubergines sautées à l'ail qui étaient un pur délice, accompagnées de riz blanc.


des aubergines à la peau craquante et à l'intérieur moelleux à souhait


Je pense que je vais revenir pour faire plus ample connaissance avec toutes ces spécialités...

28 December 2018

Palais de Cháng'ān

Enfin, un vrai restaurant chinois à Boulogne-Billancourt ! Et non seulement c'est un vrai restaurant chinois, mais en plus il est spécialisé dans les plats de la province du Shǎnxī, célèbre auprès des amateurs de cuisine chinoise pour ses nouilles !

Le Palais de Cháng'ān se trouve au 3 de la rue Yves-Kermen, et est facile d'accès aussi bien par le bus que par le tramway. Dès qu'on entre, on est saisi par les délicieuses odeurs de cuisine du nord de la Chine, et on a une bonne vue sur la cuisine ouverte où s'affaire la cuisinière qui tire, tend, forme et coupe les nouilles.

Puisqu'il s'agit d'un restaurant de spécialités du Shǎnxī, j'ai pris les célèbres nouilles biángbiáng*, des nouilles très épaisses à la surface irrégulière, ce qui fait que la sauce vient s'y nicher au lieu de glisser le long de la nouille (un peu comme les pâtes italiennes rayées).

le piquant de chaque plat est indiqué par un certain nombre de piments

légumes froids typiques du nord de la Chine

nouilles biángbiáng


*le caractère biáng utilisé pour écrire le nom de ce plat a la particularité de ne pas faire partie du jeu de caractères Unicode, donc même sur le menu en chinois le nom du plat était écrit en caractères latins !


Chez Ravioli Chen Chen

Chez Ravioli Chen Chen (54, avenue Philippe-Auguste) est un boui-boui, un vrai, un comme je les aime ! Pas de chichis ici, tout est pour la bouffe, uniquement pour la bouffe, rien que pour la bouffe !

Ce minuscule restaurant chinois est spécialisé dans les vapeurs du nord de la Chine : raviolis (jiǎozi), briochettes (bāozi), d'un goût et d'une fragrance exquis. Hélas, ils font aussi d'autres plats dont des nems (WTF) mais leur spécialité, c'est vraiment les vapeurs. Nous nous sommes régalés, et je vous recommande tout particulièrement les bāozi aux légumes, un miracle d'équilibre entre l'épaisseur de la farce et la julienne de légumes à l'intérieur.

pâtes de soja & légumes froids en salade

bāozi aux légumes

jiǎozi porc et chou chinois


Seul ombre au tableau : les WC vraiment bof, apportez votre propre solution hydro-alcoolique !

17 December 2018

Ama Dao

Les Hauts-de-Seine sont un désert gastronomique en ce qui concerne les restaurants asiatiques. Raison de plus de donner toute son importance à ma dernière découverte, le restaurant cambodgien Ama Dao (65, rue Louise-Michel) à Levallois-Perret.

Ce tout petit restaurant vous accueille avec de gros chaudrons posés sur les feux d'une grande cuisine centrale et de délicieux fumets d'épices du sud-est asiatique. La carte est courte et — honnêtement — présente bien davantage de plats vietnamiens que de plats cambodgiens tels que le célèbre bœuf lok lak. Cela dit, les plats vietnamiens sont réinterprétés en clef cambodgienne, ce qui n'est pas pour me déplaire : j'ai pris un fort copieux bò bún au tofu avec une délicieuse senteur de citronnelle pour la modique somme de 10 euros.


13 December 2018

Bao Bao

Bao Bao (4, rue Alexandre Dumas) est un restaurant chinois spécialisé dans les nouilles, avec une grande baie vitrée qui permet de voir les cuistots en train de les préparer, un peu comme aux Pâtes Vivantes.

Le décor est sympathique, et les serveurs aimables. J'ai commandé des nouilles en bouillon (lāmiàn) aux légumes variés. Les nouilles et le bouillon étaient excellents, mais les légumes étaient un peu décevants, juste une espèce de julienne de légumes crus jetés dans le bouillon, qui n'était pas assez chaud pour les « cuire » ; du coup, j'avais un peu l'impression de manger un bouillon dans lequel on aurait jeté des crudités. Bizarre.

素拉面 (Sù lāmiàn)


Bao Bao propose également divers assortiments de vapeurs, mais je n'ai pas goûté.

04 July 2018

Momo 茶

Chronique brève. Momo 茶 (7, rue de la Michodière) est un salon de thé/restaurant rapide taïwanais situé près de la rue Sainte-Anne, mecque des amateurs de cuisine asiatique de Paris.
Momo 茶 propose  des plats à emporter, du bubble tea, des gâteaux taïwanais et, aux heures de repas, des formules complètes — à midi, par exemple, 10 € la formule plat seul, et 13,90 € la formule deux entrées + plat + bubble tea !

J'ai évidemment pris cette dernière... deux entrées excellentes (beignets de crevettes et salade de concombres), du porc à la sauce au café (très original), et un délicieux thé vert au kumquat froid, pas trop sucré. Seule déception : peu de plats végétariens.


Végé Saveurs

Chronique brève. Végé Saveurs (29, rue de Charenton) est un joli petit restaurant végétalien proposant des plats classiques des cuisines chinoise et vietnamienne réinterprétés avec de la « fausse viande » (c'est très classique dans la cuisine d'inspiration bouddhique).

Paradoxalement j'ai été déçu... J'espérais trouver des plats à base de légumes (par exemple à base d'aubergines) mais finalement il y a uniquement des imitations de plats de viande ou de poisson. J'ai pris un « bœuf » au poivre noir avec du riz gluant. Eh bien... ça avait goût de bœuf, alors que je ne suis pas fan. La copie était trop réussie !

Xi'an Feng Wei

Chronique brève. Xi'an Feng Wei (76, boulevard Diderot) est un fantastique petit restaurant de spécialités de pâtes/nouilles chinoises près de la gare de Lyon. C'est bon, c'est propre, ce n'est pas trop cher. Bref je conseille.




Hanouman et Tin Tin

Chronique brève. Quand on dit « Chinatown parisien » ou « restaus chinois à Paris », les gens pensent immanquablement XIIIe arrondissement, parfois peut-être rue au Maire ou Belleville. Et pourtant il y a un autre petit Chinatown à Paris, bien caché celui-là, tout autour du Marché de la Chapelle, à l'est du métro Marx Dormoy.

Et alors que souvent les enseignes valsent, celles de ce quartier restent stables. J'y allais souvent il y a quinze ans pour des raisons professionnelles, et je vois que les restaurants sont restés pratiquement tous les mêmes ! Et ça, en général, c'est plutôt bon signe. Alors c'est sûr, il ne s'agit pas ici de restaurants proposant de spécialités ultra-locales de telle ou telle région ; ici, on sert des classiques de la cuisine mixte sino-vietnamienne de la diaspora d'Asie du sud-est en France : bœuf loc lac, soupe phnom penh, et autre poitrine de porc grillée, dans des cantines bruyantes au décor kitschissime. Mais on y sent l'âme du quartier. Et c'est bon et copieux.

Entre autres restaurants et en valeurs sûres, je vous recommande Tin Tin (56, rue de Torcy) et Hanouman (32-36, rue de Torcy).

20 February 2018

Mes restaurants préférés

Hélas, je n'arrive plus tellement à mettre à jour ce blog ; pourtant je continue inlassablement à payer de ma personne pour tester les restaurants asiatiques de la capitale. D'ailleurs, pour me faire pardonner, voici mon palmarès actuel (début 2018).

Restaurants à jiǎozi


Mon préféré reste encore et toujours Ji Bai He, avec ses spécialités de jiǎozi du Dōngběi.
En second, l'Art du Ravioli. En bonus, leurs aubergines sont fantastiques.
En troisième, le méconnu Raviolis Chinois, dont les raviolis sont pourtant excellents.

Restaurants du nord de la Chine


Mon préféré : le Palais de Confucius, avec ses spécialités du Shāndōng. Que du bon.

Restaurants sìchuānais


À peu près tous les restaurants de la rue de Budapest. Carnet de bord est probablement le meilleur, mais ils sont super lents :-(
Il y a également un nouveau venu simplement nommé Sichuan dans le Quartier Latin (31-33, rue Descartes), et que je n'ai pas encore eu le temps de chroniquer.
Et le délicieux Quatre Amis près de l'Opéra Bastille.

Restaurants à nouilles


Sans aucun doute les Pâtes vivantes. Hélas ils sont victimes de leur succès et c'est toujours noir de monde.
Noodle King n'est pas mal non plus, mais la qualité des jiǎozi a baissé. Les soupes de nouilles, elles, sont toujours aussi bonnes.

Cafés/Desserts asiatiques


Guimi House, plusieurs adresses à Paris. J'aime bien celui au 48, rue René Boulanger.

Bouis-bouis


Il y a quantité de bouis-bouis servant des plats copieux et bon marché, plutôt issus des cuisines du sud-est ou du sud de la Chine, ou de la diaspora des Chinois d'outre-mer, dans les quartiers suivants :
  • rue au Maire / rue Volta
  • rue de Torcy / rue de l'Évangile
  • autour du M° Belleville

Restaurants coréens


Bong, simple mais efficace, avec des plats classiques (bibimbap, bulgogi...)

Restaurants vietnamiens


 Le meilleur : Phở Tài, hélas lui aussi toujours plein à craquer.

Restaurants japonais


Tonkatsu-Tombo, qui propose une sympathique cuisine familiale japonaise, à mille lieues à la fois des faux japonais dégueulasses et des vrais restaurants gastronomiques japonais qui coûtent un bras.